• En direct des marches pour l’indépendance de la Kabylie (Tizi Wezzu, Vgayet et Tuviret)

    En direct des marches pour l'indépendance de la Kabylie (Tizi Wezzu, Vgayet et Tuviret)

    KABYLIE (SIWEL) —Les marches de Yennayer pour l’indépendance de la Kabylie ont lieu aujourd’hui à partir de 10h, à Tizi Wezzu, Vgayet et Tuvirett. Ci-dessous toutes les infos de nos correspondants sur place.
    Des vidéos et des photos nous arrivent par dizaines
    Le point sur la situation à 10h du matin


    [Tizi Wezzu – 14h00] La marche a pris fin après les prises de paroles au niveau de l’ancienne mairie. Les intervenants, dont Massinissa Saidani et Mouloud Hamrani, ont expliqué que le pouvoir algérien a déclaré la guerre à la Kabylie et que le MAK-Anavad a changé la lutte des idées ! Ils ont également adressé un message aux militants de Tuvirett qui ont été arrêtés en masse pour leur dire que la Kabylie est unie et qu’elle ne laissera aucune région entre les mains du pouvoir colonial.

    Rachida Ider, applaudie tout au long de son intervention a vigoureusement condamné l’état de siège qu’ont fait subir les services de répression coloniaux à la Kabylie pour les empêcher d’assister à la marche. Elle a eu également une pensée à Kameleddine Fekhar, actuellement en grève de la faim dans la prison algérienne. « Honte à l’Algérie qui fait subir cela à un militant des droits de l’homme! » a-t-elle martelé.

    Elle a déclaré que la peur a changé de camp, que la peur est du camp du pouvoir algérien et que la Kabylie ne fera pas marche arrière.

    [Vgayet – 13h40]
    La marche est terminée. A préciser la présence de Mouloud Mebarki et Razik Zouaoui. Plusieurs prises de paroles ont eu lieu même si les mégaphones ont été saisi par la police plutôt dans la journée. Kouceila Ikken, responsable du MAK à Vgayet, ainsi que Yougourten Benadjaoud ou encore Mouloud Mebarki se sont adressé à la foule pour dire que la Kabylie est déterminée mais que la violence c’est la culture du pouvoir algérien et de ses alliés islamistes et non la culture du peuple kabyle qui a gagné en fermeté vers son indépendance.

    [Tizi Wezzu – 13h20]
    Les marcheurs ont pu atteindre le lieu d’arrivée malgré les embouteillages créés par la police coloniale. Plusieurs prises de paroles ont eu lieu sur place. Actuellement c’est Rachida Ider, la responsable du mouvement au niveau de Tizi Wezzu et Boumerdes qui s’adresse à la foule.

    [Tuvirett – 13h00]
    Plusieurs des militants arrêtés ont été relachés, dont Bouaziz Ait Chebib, Hocine Azem, Chavane Oumohand, Syphax Tamsaoute.
    Bouaziz Ait Chebib a demandé aux militants d’alerter qu’ils ont été arrêtés une deuxième fois.

    [Tizi Wezzu – 12h45]
    Malgré des centaines d’arrestations et des problèmes de transport créés par les dizaines de barrages installés partout, la marche de Tizi Wezzu est spectaculaire !
    La traditionnelle minute de silence en mémoire des 128 martyrs kabyles du printemps noir a eu lieu au niveau de l’hopital.


    [Vgayet – 12h45] La marche se poursuit. Des dizaines de militants arrêtés toute la matinée ont été libérés et ont rejoint la marche, dont 3 de Melbou ainsi que Farid Djennadi, ancien cadre du mouvement.

    [Tizi Wezzu – 12h40]
    Un nouvel énorme embouteillage au niveau de l’hôpital a été créé par la police colonial. Les marcheurs sont à l’arrêt et les services de vigilance font face à des perturbateurs. Pour l’instant c’est calme.
    La femme de Jugurtha Louerguioui, dit Frawsen, a été arrêtée, avec une amie à elle, alors qu’elle se dirigeait à Tizi Wezzu. Elles sont embarquées au commissariat central de Tizi Wezzu

    [Tuvirett – 12h20]
    La marche de Tuvirett a été empêchée. Il y avait plus de 1000 policiers déployés. Des dizaines de militants ont été arrêtés dont les organisateurs et nos contacts sur place. La ville a été encerclée et tous les militants qui essayent de quitter le lieu de la marche ont été arrêtés. Ceux qui nous écrivent encore sont ceux qui ont réussi à se cacher. Pas de violence signalée.


    En direct des marches pour l'indépendance de la Kabylie (Tizi Wezzu, Vgayet et Tuviret)
    [Tizi Wezzu – 12h15]
    Les marcheurs ont dépassé l’embouteillage. La voie est désormais dégagée. La marche ne cesse de grossir au fur et à mesure qu’elle avance. Les citoyens et militants arrivent toujours.

    [Vgayet – 12h00]
    La marche est en cours. Des dizaines de militants toujours dans les commissariats, dont 3 de tazmalt arrêtés depuis 7h du matin.
    Des militants de Chemini également sont dans un commissariat colonial depuis ce matin. Les policiers ont identifiés les militants de la commission logistique et leur ont saisi les mégaphones.
    Les premières photos arrivent de Vgayet.

    [Tizi Wezzu – 11h45]
    La police a créé un énorme embouteillage au niveau du stade, sur l’itinéraire de la marche. Ils ont acheminés des dizaines de véhicules de citoyens qui se sont alors retrouvés face au militants. Ca serait donc la stratégie de la police afin de bloquer les marcheurs sans les affronter.
    Les marcheurs sont à l’arrêt et continuent leurs chants et cris pour uen Kabylie indépendante.
    Bouaziz Ait Chebib, Hocine Azem, Hamid At Ali et Chabane Oumohand ont été arrêtés à Tuvirett et sont actuellement au commissariat central de Tuvirett.


    En direct des marches pour l'indépendance de la Kabylie (Tizi Wezzu, Vgayet et Tuviret)
    [Vgayet – 11h30]
    Les militants ont commencé leur marche dans le calme.

    [Tizi Wezzu – 11h30]
    La marche a lieu dans la joie. Les chants parcourent tout le long de marche tels des vagues. Des chants d’Oulahlou, de Zedek Mouloud, de Matoub Lounes et de Ferhat Mehenni. Les carrés se forment et la marche avance doucement.

    [Tizi Wezzu – 11h10]
    Les premiers carrés ont été formés et la marche s’est ébranlée aux cris de « Kabylie indépendante », « Assa azekka Ferhat yella yella » et « Anwa wigi d iqvayliyen ». Vidéos.

    [Tizi Wezzu – 11h00]
    Des arrestations ont été signalées à Michelet ainsi que des échauffourées. L’un des militants arrêtés est Chachnaq At Lhusin (handaicpaé moteur). Larev3a nat Yiraten quadrillée. La marche n’a toujours pas commencé. Les militants et citoyens arrivent en nombre.

    [Tuvirett – 10h30]
    Les militants sont toujours autour du lieu de la marche, occupé par la police coloniale qui menace de répression. Cela peut dégénérer d’une minute à l’autre.

    [Tizi Wezzu – 10h15]
    Les militants d’At Zellal, une centaine, et des dizaines de citoyens sont arrivés sur les lieux.
    Des vidéos en direct arrivent de Tizi Wezzu sur notre page facebook

    [Boumerdes – 10h10]
    La marche prévue hier a pu avoir lieu au cris de « Boumerdes d iqvaliyen ! ». A rappeler que le doyen de l’université de Boumerdes a interdit toute activités pour célébrer Yennayer. Des examens sont même prévus pour aujourd’hui. Des voitures de police suivent les marcheurs derrière.


    Photo de la marche de Boumerdes

    Photo de la marche de Boumerdes
    [Tuvirett – 10h05]
    Environ 1200 policiers et gendarmes sur les lieux de la marche qui ont demandé aux citoyens et militants de rentrer chez eux sinon ils vont les réprimer. Les responsables locaux du MAK ont été arrêtés. Des dizaines d’arrestations singlaées.

    [Tizi Wezzu – 10h15]
    Prises de parole en cours devant le portail de l’université de Hasnaoua, Mouloud Hamrani et Nna Nouara. Rachida Ider, la reponsable du MAK de l’Ouest (Tizi Wezzu et Boumerdes) va arriver sur les lieux dans les minutes qui viennent. Des informations d’arrestations continuent d’arriver de partout.

    [Tizi Wezzu – 10h05]
    La Ville de Tizi Wezzu a été envahi par les CRS. Plusieurs camions sont garés au niveau de la Maison de la culture Mouloud Mammeri et aux approximés des commissariats. Une forte présence de policiers en civil, plusieurs dizaines, a été également signalée sur l’itinéraire de la marche, notamment devant le portail de l’université de Hasnaoua, lieu de départ de la marche.

    Point à 10h : d’innombrables arrestations, le départ de la marche sera donné vers 11h.
    Des dizaines de citoyens ont pu nous alerter de leur arrestations. Nos correspondants n’ont pas réussi à contacter plusieurs groupes de militants qui ont fait la route ensemble. Les arrestations se comptent par centaines, bien qu’il y en ait qui ont été relâchés. Des barrages ont été installés partout, arrêtent des véhicules et demandent aux gens où est-ce qu’ils vont aujourd’hui. Dans plusieurs localités, des policiers entrent même dans des bus pour fouiller les gens à Tizi Wezzu. A la gare de Vgayet, les agents de la police coloniale fouillent tous ceux qui sortent des trains. Ils fouillent même les petits sacs des dames. Les marches ne vont pas commencer tout de suite à cause également de problèmes de transport et de bouchons, provoqués par les barrages.
    La marche de Tuvirett risque de ne pas avoir lieu. La police et la gendarmerie coloniales sont absolument partout. Les organisateurs ont été arrêtés.

    [Tuvirett – 10h07]
    Le responsable du MAK à Tuvirett, Youcef Messouaf, a été arrêté, ainsi que son frère Belaid et plusieurs autres militants. Notre correspondant nous a signalé une présence de la police et de la gendarmerie coloniale inédite. « A chaque coin de rue, 5 ou 6 policiers sont installés », nous a-t-il expliqué, comme en témoigne la photo ci-dessous


    En direct des marches pour l'indépendance de la Kabylie (Tizi Wezzu, Vgayet et Tuviret)
    [Tizi Wezzu – 9h40]
    Un militant a pu nous alerter qu’il vient d’être arrêté à l’instant au niveau de Boghni venant de Assi Youcef. La police coloniale lui a confisqué ses papiers et son drapeau national kabyle.


    Les militants commencent arrivent au lieu de départ de la marche

    Les militants commencent arrivent au lieu de départ de la marche
    [Tizi Wezzu – 09h25]
    Des militants souverainistes des At Vuwadu ont été arrêtés au niveau du barrage entre Iwadhiyen et Tizi n Tlata. Parmi eux Nassim Taleb (Matoub), Lounis, Merzouk et 3 autres de leurs camarades.
    Arrestation d’une dizaine de militants et citoyens venus de Bouzeguene également. Des militants d’At Jennad ont été interceptés à Tamda.

    [Vgayet – 09h00]
    Deux militants ont été arrêtés au niveau de la gare de trains de Vgayet, à 07h40. une présence de la police coloniale signalée au niveau de plusieurs gares, notamment celle de Souk Letnine. Forte présence policière signalée au niveau de la ville de Vgayet mais la situation est calme. La Coordination régionale de Vgayet demandent aux militants d’essayer d’éviter de se faire intercepter au niveaux des barrages de la police et de la gendarmerie coloniales, en faisant preuve de vigilance et en les contournant intelligemment. Le but étant d’arriver au point de départ de la marche.


    Véhicules de la police coloniale au niveau de la gare de Souk El Tenine

    Véhicules de la police coloniale au niveau de la gare de Souk El Tenine
    Point Météo :
    C’est une belle journée qui s’annonce, le ciel est clair bien qu’il fait froid ce matin.

    [Tuvirett – 08h55]
    La ville de Tuvirett est assiégée par la police coloniale, notamment sur l’itinéraire de la marche. Des centaines de policiers partout dans la ville. Un militant a été arrêté ce matin. Les agents de la police coloniale lui ont expliqué que la marche de Tuvirett est interdite. Les militants continuent d’arriver sur place.

    [Tizi Wezzu – 08h50]
    Samira Matoub, la poète, ancienne cadre du MAK, ainsi que le militant Salem Ufella ont été arrêtés à Michelet. Des centaines de militants déterminés à rejoindre la grande marche de l’indépendance de la Kabylie ont réussi à passer les barrages de la Police et de la gendarmerie coloniales installés très tôt le matin.
    La Présidence de la coordination régionale MAK-Anavad de l’Ouest, Massa Rachida Ider, appelle les militants à la vigilance et invite le Peuple Kabyle à descendre dans la rue et à aller jusqu’au bout.

    [Tizi Wezzu – 08h00]
    Deux militants arrêtés à Tiquvɛin (Tekobaine). D’autres militants ont réussi à passer. A Michelet, ils sont quatre à avoir été arrêtés. Trois à Iwadhiyen. La ville de Tizi Wezzu est calme, y compris au niveau du lieu de départ de la marche, à Hasnaoua. Des barrages ont été installés spécialement à plusiuers endroits (sortie de Tiquvɛin, d’At Zellal et à Tizi n Tlata).

    Ce fil d’actualité sera mis à jour au fur et à mesure de l’évolution de la situation sur place.

    nbb
    SIWEL 120837 JAN 17